AURELIEN VIOLET

DevOps

Un outil opensource pour une bonne supervision des certificats dans une infrastructure Cloud Native, avec Prometheus et un dashboard Grafana.


Partagé par AURELIEN VIOLET
il y a 19 jours
1

Derniers commentaires :
Clément Barbaza il y a 15 jours
un outil prometteur que je vais tester dès cette après-midi ! merci du partage !
Pour ajouter un commentaire, tu dois te connecter ou créer un compte.
Blog
CI/CD
DevOps

Pour que la sortie d'une nouvelle version (d'une application, d'une bibliothèque...) se passe bien, il est conseillé d'automatiser un maximum d'étapes. Ici, on va parler d'automatiser la numérotation des versions !


Partagé par AURELIEN VIOLET
il y a 4 mois
9

Pour ajouter un commentaire, tu dois te connecter ou créer un compte.
Blog
Bonnes pratiques
DevOps

Cette série de trois articles présente des solutions pour optimiser la taille des images Docker. Dans cette première partie, on parle surtout de *multi-stage build*, parce que dans la démarche de réduction de taille des images, ça devrait presque toujours être notre première étape. On va également expliquer les différences entre les bibliothèques statiques et dynamiques, et on expliquera pourquoi c'est important. Ce sera l'occasion de présenter la fameuse distribution Alpine Linux.


Partagé par AURELIEN VIOLET
il y a 4 mois
5

Derniers commentaires :
Thibaud Duthoit il y a 4 mois
Le devops sur mon projet actuel utilise du docker partout. Il créé un container pour chaque partie du projet : front/back/oauth2/services data science. Mais pour le front, je préfère généralement m'en passer au quotidien.

C'est parfois utile pour récupérer en local le reste des services et s'y brancher sans avoir à installer tous les environnements.

Ce sont aussi les dockers qui sont déployés sur les services amazon, sauf pour le front qui joue le village gaulois et qui upload directement les fichiers statiques sur S3 😇
Benoit GANTAUME il y a 4 mois
Je m'interroge encore parfois. Sur certains projets, je vois des stacks avec 7 ou 8 dockers, dont certains pour faire une opération ultra-basique.
Couplé avec des micro-services, ça peut faire des stacks franchement lourdes pour pas grand chose...
Je me demande comment fixer la limite de l'over-engineering...
Pour ajouter un commentaire, tu dois te connecter ou créer un compte.
Artisan Développeur utilise des cookies afin de t'offrir les meilleurs services. En poursuivant ta navigation, tu acceptes l’utilisation de cookies. En savoir plus