Données personnelles
Ethique

Accorder plus ou moins de crédit bancaire selon son comportement sur le web, c'est pas juste en Chine...
Une raison de plus de s'interroger sur les outils qu'on utilise...

Je suis le seul à trouver ça super flippant ?


Partagé par Benoit GANTAUME
il y a environ 3 ans
4

Marc Bouvier il y a environ 3 ans
Je suis content de voir des articles sur des thématiques d'éthique publiés par ici!

Merci.
Benoit GANTAUME il y a environ 3 ans
Je pense que c’est un enjeu majeur des décennies à venir. Pas sûr qu’on changera grand chose au mouvement de fond, mais il faut bien ouvrir les yeux.
Les grands changements commencent par de petits pas...
Anonyme il y a environ 3 ans
Au final, cette thématique n'a telle pas toujours été présente ? Sauf que demain elle s'adaptera aux technologies et aux possibilités offertes par ces dernières ?

Exemples (plus ou moins pertinent mais dont l'idée de fond est pour moi la même) :

Aujourd'hui, si tu fais une mauvaise action qui te vaut un casier judiciaire, un vaste nombre d'emploi te sera indisponible (certain emploi dans la fonction publique, des emplois sur des sites industrielles importants, être prestataire pour l'une des organisations pré-cité, etc.).

En France, tu peux souscrire à une assurance auto connecté qui te permettra de payer moins chère en échange de tes informations de conduite, et de l'analyse de ton comportement (si ton comportement est bien entendu dans les critères définies).

Il y a quelques années, j'avais un ami en Angleterre qui obtenait des récompenses de sa mutuelle santé en fonction du nombre de pas/de l'activité sportive qu'il effectuait (avec l'application en route sur son téléphone et donc échange de données).

Tout ça pour dire que nos actions ont toujours eu des conséquences sur notre vie.
Si je me fais avocat du Diable, est-ce vraiment normal que je puisse effectuer des mauvaises actions sur le Web sans risque ?

En tout cas, ce qui est le plus effrayant, pour moi, c'est l'inclusion des GAFAM dans l'équation qui pourrait accélérer très vite ce genre de mouvement au vu des informations qu'ils possèdent déjà sur les gens.
Benoit GANTAUME il y a environ 3 ans - modifié il y a environ 3 ans
Oui et non.
C’est une question d’échelle et de finesse.
Tu parles de casier judiciaire. Il faut faire des choses graves pour en arriver là.
Dans ce cas on parle d’actions banales.
Je suis dérangé que des institutions privées aient autant d’influence sur les masses, à une aussi large échelle.
Sans compter l’enjeu politique : quelle marge de manœuvre reste aux citoyens ?
Que se passera-t’il quand un gouvernement beaucoup plus radical prendra le pouvoir ?

Je me demande si la résistance aurait pu exister avec tous les outils de surveillance qui existent aujourd’hui. Je ne le crois pas, et ça ne me rassure pas vraiment...
Anonyme il y a environ 3 ans
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Pour ajouter un commentaire, tu dois te connecter ou créer un compte.
Demain c'est le le "global day of code retreat"
Afficher la ressource
An Introduction to TDD with Vue.js | frontstuff
Afficher la ressource
Quand L'état Adopte L'Open Source Avec Laurent Bossavit
Accéder à l'épisode
Journal de compagnon #6
Accéder à l'épisode
Dev Freelance : Percer le plafond de verre de la régie
Accéder à la vidéo
Artisan Développeur utilise des cookies afin de t'offrir les meilleurs services. En poursuivant ta navigation, tu acceptes l’utilisation de cookies. En savoir plus